AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 07/07/2018
Age : 32
Rang : Ariel, la douce
Localisation : Vegas
Relation : Amie de tous, elle n'a pourtant pas que des amis.
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev Ven 3 Aoû - 18:27


Ariel était encore dans la lune, et se demandait ce qui était entrain de se passer. La jeune ange se trouvait dans la base des archanges, elle était venue pour soigner un membre de l'équipe qui avait été blessé lors d'une attaque de la cité. Cela fait, la jeune ange commençait à ranger ses affaires, quand une animation inquiète se fit sentir, et que peu de temps après l'abattement se fit ressentir. Tout le monde semblait triste et déçu, mais Ariel ne savait ce qui se passait. Elle chercha à prendre des nouvelles, et on lui annonça qu'un groupe d'hommes et de femmes étaient partis pour cultiver la terre a l'écart, mais qu'ils avaient été attaqué par un groupe d'anges, et qu'ils étaient tous morts. La jeune ange était allé dans son coin secret pour quitter la ville, elle voulait aller voir, mais au dernier moment, elle se dit qu'elle n'aimerait sans doute pas voir des corps dans le désert. Ariel, déçue peut-être un peu d'elle-même, fit demi-tour et retourna dans la cité.

Pendant plusieurs jours, elle venait au centre des "choses" comme elle l'appelait, et hésitait à y faire un tour, mais maintenant le spectacle serait encore pire qu'au premier jour. Puis un jour, on annonça le retour d'un homme de ce groupe partit, et sans poser plus de questions, elle se retrouva avec le médecin pour le soigner. Il avait des courbatures partout, une profonde déshydratation, mais le pus grave était sans doute es nombreuses blessures internes, des hémorragies. Le médecin se demandait d'ailleurs comment il pouvait être en vie. Le prognostique vital fut engagé, et il fut question de le plonger dans un coma forcé pour l'opérer. Ariel, qui n'avait rien pu faire pour les autres, elle ne pouvait pas le laisser mourir. De tout façon, la jeune ange viendrait toujours en aide aux êtres humains. Elle se glissa donc le soir dans sa chambre et utilisa son pouvoir de guérison, pour l'aider. Elle le guérit assez pour qu'il survit, mais trop pour que cela ne paraisse pas trop louche, non plus.  Une fois cela fait, la jeune ange sourit et s’apprêta à quitter la chambre, quand une voix la figea sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 139
Date d'inscription : 22/07/2018
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Re: Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev Sam 4 Aoû - 14:30

La majorité des gens qui vivent dans la cité de Vega, ou même dans l'une des autres cités, ne peuvent s'imaginer l'Enfer que c'est dehors. Bien à l'abri derrière les immenses murs de cette forteresse, ils se sentent en sécurité, ignorant le mal qui rode sans cesse. Du haut des murs, on n'aperçoit qu'un simple désert, une vaste étendu de sable chaud, que quelques routes abandonnées, vestige du passé, sillonne avec difficulté. De par et d'autre de ces routes, il y a également des ruines de petites villes. A l'origine, ce n'était pas des villes très glorieuse, une dizaine d'habitation autour d'une station service et d'un ou deux commerces, en soit rien de bien extraordinaire. Mais au jour de l'apocalypse, ses multiples petites villes avaient été un refuge sur le chemin menant à Vega. Enfin, c'était avant. Aujourd'hui, ce ne sont que des murs abandonnés, rappelant qu'autre fois on pouvait y voir passer du monde. A présent, s'aventurer sur ses routes est un danger conséquent. Les simples civils ne se risquent pas à sortir de la cité, ça serait comme un suicide. Les rares courageux qui le font y sont habilités et généralement, ils sont escortés par un ou plusieurs soldats.

La mission de Vakarian et ses hommes étaient de protéger un groupe de civil de profession agricole devant créer des cultures hors de la ville. Produire de quoi subvenir au besoin de Véga n'est pas une mince affaire, le territoire n'est pas assez grand, même pour une agriculture se pratiquant dans des usines spéciales. C'est pour cette raison qu'il fallait tester autre chose, voir plus grand et montrer aux anges que les humains peuvent re-gouverner ce monde qui était à eux à l'origine. Une riche idée, peut être un peu trop orgueilleuse, mais qui pouvait le savoir sans même tester ? A la tête de ce groupe de soldat et de civil, le groupe s'en alla loin, dans un coin reculé se voulant fertile et certainement à l'abri des anges. C'était une théorie là encore. Sur la papier c'était alléchant, mais la réalité était souvent bien différente.

Comme vous pouvez l'imaginer, ce fut un échec. Après plusieurs semaines sans attaque, sans alerte spécial, ils furent découvert. Ce fut le début de la fin. Au coucher du soleil, une armée de billes noires ne tarda pas à déferler sur la petite colonie. Les soldats firent leurs possibles pour lutter, mais ils étaient trop nombreux. Un à un, Sevchenko vit ses hommes tomber sous les attaques cruelles de leur ennemis. Tout le monde finit par mourir, à la fin, il était le seul survivant, gisant dans ce bain de sang. On l'avait laissé pour mort. Sauf qu'il ne l'était pas. En dépit de ses blessures, il trouva la force de se lever aux premières lumières du jour. Celle-ci perçaient à travers une fenêtre brisé, dont les morceaux luisaient sur le sol, reflétant la couleur rougeâtre du sang contre les murs. Sev pouvait constater l'horreur de ce massacre. Personne n'était mort rapidement. Leur mort avait souvent été douloureuse et affreuse. Sous le choc, il s'était relevé à l'aide de son arme, marchant vers la sortie pour espérer ne plus sentir cette odeur de sang et de chair en train de pourrir à cause de la chaleur assommante qui régnait à l'intérieur. Ce n'est pas une petite nature, c'est un soldat, mais à plusieurs reprises il eut des haut le corps qu'il parvient difficilement à réprimer. Avec plusieurs côtes cassées, il ne pouvait se permettre de vomir au risque de souffrir encore plus. Sa respiration était courte et difficile, en soulevant son t-shirt, il remarqua la couleur bleuâtre qu'avait prit sa peau sur son torse. Sans être docteur, il se doutait que c'était bien plus qu'une simple côte brisée. Vu sa difficulté à respirer et sa poitrine qui semblait comprimé, son poumon devait être perforé. D'ici peu de temps, s'il ne parvient pas à trouver de l'aide ou simplement à rentrer, il finira par rejoindre ses compagnons.

L'une de ses jambes avait été blessé, griffures, entorse et peut être pire. Ce n'était pas cassé, peut être une sorte de fracture ou un ligament déchiré. Qui sait ? Avec peine, il arriva à faire démarre une voiture pour rouler pendant un long moment sur ses routes désertes qui avaient disparu à moitié à cause du sable qui venait les recouvrir petit à petit. Vous imaginez bien que tout ne peux pas se passer comme prévu. Panne d'essence, à mi chemin et l'obligation de continuer à pied. S'il n'aurait pas une certaine force mentale, Sevchenko aurait pu abandonner, se laisser tomber au sol et se laisser mourir par la déshydratation et sûrement un début de septicémie imminent. Mais sa volonté était dure comme l'acier, il ne pouvait pas mourir là et laisser ses idiots qui sont au pouvoir lancer une idiotie de mission comme celle-ci avec une si petite unité de militaire. Alors, il marcha, son cerveau aillant arrêter de penser. Ses jambes ne faisaient qu'avancer, sans s'arrêter, jusqu'à voir ce qui équivalait au Saint Graal pour lui, les murailles de Véga. C'est à ce moment là que son corps flancha, que l'espoir vint supprimer ses forces, le faisant s'effondrer face contre terre dans le sol, totalement inconscient et inerte.

La suite, se passe dans une chambre d’hôpital. Ses yeux avaient finir par s'ouvrir sur un plafond d'un blanc immaculé. Pourquoi ce genre d'endroit doit-il toujours être de cette couleur ? Pourquoi pas quelques choses de plus joyeux ? Quelques machines étaient tout autour de lui, bipant par moment, alors ceci voudrait dire qu'il a survécu à l'Enfer ? La plupart des gens s'en seraient réjouis, mais pas lui. Trop de compagnons d'armes étaient morts, comment pourrait-il se consoler de sa survie en sachant qu'il a perdu des gens ayant autant de valeur que lui ?

Ses yeux étaient clos, mais il ne dormait pas pour autant, il se concentrait pour lutter contre la douleur. Malgré la possible Morphine qu'on lui avait injecté, il sentait cette douleur lui traversant la poitrine. Les médecins avaient sûrement ouvert son thorax pour réparer les dommages de son poumon, il imaginait déjà l'immense cicatrice. La douleur s'atténua d'un coup, ce qui semblait incompréhensible. En ouvrant ses yeux, il vit une femme qui commençait à se diriger vers la sortie. "Tu prends la fuite ? Qu'est-ce que tu m'as fait ? J'ai l'impression que la douleur est moins forte qu'avant." Sa voix avait été plus forte qu'il ne l'imaginait, ça devrait être suffisant pour stopper cette inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 07/07/2018
Age : 32
Rang : Ariel, la douce
Localisation : Vegas
Relation : Amie de tous, elle n'a pourtant pas que des amis.
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Re: Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev Mar 7 Aoû - 22:45


Ariel était donc figée sur place, quand le jeune homme lui demanda ce qu'elle lui avait fait. Il ne dormait pas quand elle avait soigné. Elle se pinça la lèvre d'avoir été prise sur le fait. Elle ne savait pas du tout quoi faire, elle voyait déjà Michael lui faire la morale pendant des heures, et encore si cet homme n'allait pas tout raconté aux autres soldats, et qu'elle ne se retrouvait pas en prison, ou pire encore morte. La jeune ange ne savait pas quoi faire, toujours de dos au jeune homme, elle cherchait une excuse, ou une raison à ce qu'il disait, comme quoi sa douleur était moins forte, sauf qu'elle n'était pas douée pour mentir, et trouver de fausses informations.
"Eh... Et bien... Je ... J'ai ... Je vous ai guéris" fit Ariel confuse, et se tourna doucement vers lui. Elle baissa la tête, comme pris en faute. Je suis un ange." ajouta-t-elle doucement, mais je veux pas faire du mal. termina la jeune ange, voilà elle avait tout dit. Elle serra les dents, inquiète de voir sa réaction. Il pouvait tout faire, ne rien dire, ou alors se mettre à hurler au secours. Bon même si c'était pour le tuer, pourquoi l'aurait-elle soigner avant, c'était un peu illogique.

"Je ... J'ai entendu ce qui vous est arrivé" fit Ariel dans une petite voix timide, et s'avança doucement vers le lit. Elle tira une chaise pour s'asseoir à côté de lui. Elle pensait qu'il méritait une autre chance de vivre. En tout cas, que ça soit Dieu, ou une volonté intérieurement à lui-même, il avait réussit à revenir à Vega, cette envie de vivre ne pouvait pas se finir sur un lit d’hôpital. Ce n'était pas la première fois qu'elle soigné une personne, mais c'était la première fois qu'elle se faisait prendre. Et elle n'était pas bête, elle savait bien que cela serait forcément arrivé à un moment à un autre.
"Je ne pouvais pas vous laisser mourir" ajouta la jeune ange en jouant nerveusement ses mains. Le jeune homme n'avait pas encore crier au secours, mais comment devait-elle se comporter, elle en avait pas la moindre idée. Elle pouvait rester là pour plaider sa cause, et lui dire qu'elle était "gentille", ou bien partir et le laisser seul sans rien dire.
"Est-ce que vous voulez que je m'en aille? demanda Ariel avec un maigre sourire inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 139
Date d'inscription : 22/07/2018
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Re: Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev Dim 12 Aoû - 18:18

Avant qu'il ne se réveille quelques minutes plus tôt, Sevchenko n'avait aucune idée d’où il était. Tout ce qu'il espérait au fond de lui, ce que quelqu'un l'ait trouvé et ramené dans un endroit sûr. Car, il s'était effondré juste devant les portes de Vega, du moins à plusieurs centaines de mètres. Son esprit avait juste fini par flancher en voyant les murs, c'était son objectif et pour y parvenir, il avait traîné son pauvre corps sur des kilomètres et des kilomètres. Vous n'imaginez pas la force mentale qu'il faut pour parvenir à faire ça. C'est assez facile pour lui de se souvenir à quel point ses jambes avancés, seules, sans qu'il ne puisse vraiment agir de lui même. Son esprit était vide, juste en mode "je dois continuer". Car s'il se serait arrêté, il n'aurait jamais pu reprendre sa marche. Cela explique pourquoi, il s'est effondré en voyant les murs de la ville. Par chance, on est venu le chercher, il ne pouvait pas espérer mieux. Du moins, vu qu'il se réveille dans une chambre d’hôpital, il sait qu'on a prit soin de lui.

Sa douleur avait miraculeusement disparu et même si on lui injecte de la morphine, se produit miracle ne peut pas tuer la douleur en une demi-seconde. Il faut du temps et même avec ça, il sait qu'il sentirait toujours quelque chose. Alors, c'est normal de trouver ceci étrange. C'est pourquoi, il avait fini par ouvrir les yeux pour ce qui venait de se passer. Car aux dernières nouvelles, il ne pense pas être mort d'un coup, ce qui pourrait expliquer le soulagement soudain de ses douleurs. La cause n'était autre qu'une jeune femme à la chevelure blonde qui se dirigeait actuellement vers la porte. Elle se stoppa quand il l'interpella. Visiblement, elle semblait hésiter, certainement partager entre le fait de lui répondre ou de simplement prendre la fuite. Il commençait à avoir une petite idée de l'identité de cette femme. Les seuls personnes pouvant "guérir" ou du moins soulager les douleurs de quelqu'un, ce sont les anges. Elle serait donc peut être l'une d'entre eux ? Jusqu'à aujourd'hui, il ne pense pas l'avoir vu. Il attendit qu'elle se tourne vers lui pour découvrir son visage qui lui était effectivement inconnu. La demoiselle avoua l'avoir guérit, il avait donc vu juste sur son compte. C'est un ange. Sevchenko n'a rien contre les anges qui aident les humains, après tout ils sont d'une aide précieuse.

La blondinette continuant en disant qu'elle avait entendu son histoire. Elle devait savoir uniquement ce que les autorités ont bien voulu lui dire. Car, il n'a pas encore eu l'occasion de raconter son histoire. Alors, il est fort possible, qu'elle ignore de quel genre de massacre il revient. Vous pouvez être sûr qu'il ira râler auprès de ses supérieurs et ça risque même de mal se passer. Il poussera une sacrée gueulante en disant que ce projet était merdique, du moins qu'avec la petite unité qu'il avait, c'était bien trop ambitieux. Il l'avait dit... mais personne ne l'avait écouté. Et Sev n'est qu'un chien de l'armée, devant obéir bravement aux ordres... Vous pouvez être certain que ça risque de changer à l'avenir et qu'il va devenir très caractériel. Cette bande de bureaucrate qui n'est pas capable de bouger leurs petits culs de leur building luxueux, ils vont devoir apprendre à gérer Vakarian à l'avenir.

L'ange qui n'a sûrement rien avoir avec les dirigeants de Vega, avait donc voulu sauver Sev, il ne peut que l'en remercier. Elle aurait très bien pu le laisser mourir ou guérir naturellement. Ceci aurait pris du temps, mais ça aurait été simplement naturel. C'est rare, mais il lui semblait qu'elle avait un petit côté gêné. Ceci lui arracha un petit rire, surtout quand elle demanda s'il voulait qu'elle reste. "Je ne vous forcerez pas à rester si vous n'en avez pas envie." Séquestrer la jeune femme n'est pas du tout l'objectif du jeune homme. "C'est gentil à vous de m'avoir aidé. Rien ne vous obligez à faire ça. Après tout, personne n'a convoqué d'ange pour me soigner. Ça doit sûrement vouloir dire que le gouvernement de Vega se fiche de ma vie et que c'est sûrement plus facile de gérer cette affaire s'il n'y a pas de survivant..." Peu être que c'est un peu tiré par les cheveux, mais il ne pense pas se tromper. Étouffer cette affaire pourrait aider les hauts placés. Dommage pour eux, Vakarian est bel et bien vivant. "Ils savent que vous êtes là ? Et ce que vous venez de faire ? Je ne pense pas que ça va plaire à tout le monde, vous savez !" affirme t-il pour la prévenir et non pour lui faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev

Revenir en haut Aller en bas
 

Aider son prochain, toujours. [FB] feat Sev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
» Quand une amitié débute avec un mensonge, cela se termine toujours mal. Feat caracole and barbara ^^
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dominion :la légion des anges ::  :: Les chapitres du passé-