AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev') Sam 13 Oct - 3:32



« Une balle n'a pas d'yeux quand il s'agit de tuer sa cible »
Mamission est simple : retrouver mon père. Être dans le corps de cette humaine m'a permise de revenir d'une certaine manière. Cette pauvre enfant s'était perdue dans les méandres de la noirceur de son esprit. Elle a oublie ô combien la vie pouvait être belle. Certes, je me fais passer pour une tueuse à gage en tuant des êtres que je juge cruel et monstrueux. Qui suis je réellement pour juger si un humain est monstrueux ? C'est prétentieux de ma part, me dire que je peux les juger, me dire que je les connais parce que je les ai observé du paradis. Oui, c'est prétentieux, je le reconnais. Mais je dois dire que cette nouvelle vie, je l'aime beaucoup. Vivre parmi les humains, m'a appris énormément de choses.

Ce soir, j'entre dans un bar, après une mission. Je venais de doubler une équipe de militaire qui devaient protéger un enfoiré. Ce type violait des jeunes filles et était pas mal protégé, mais une prime était sur sa tête. Tant pis pour lui, je l'ai tué et me suis enfuie juste avant que les militaires n'arrivent. Je m'occupe de beaucoup d'autres cas. Disons que l'ancienne Adaleen ne me plaisait pas, celle-ci me plait mieux. On se bat, on sait pourquoi on se bat. J'ai beaucoup appris et je pense que je vais beaucoup apprendre dans ce corps et c'est ça qui me plait.

J'entre dans le bar, passe ma main dans mes cheveux court et noirs. Je croise quelques regards, si avant on me reluquait comme une viande, maintenant on préfère éviter mon regard. Je suis une soldat de base les enfants, peut être que je fus une ange fragile et timide, mais je n'en reste pas moins une soldat plus forte que les humains, même sous une forme hybride. Je sais dévoiler mon charisme quand il le faut, mes dons auprès des humains, je ressens les choses, j'ai une forme d'empathie légèrement élevée, pas aussi élevée que Remiel, mais j'en ai une.

Les mains dans les poches de mon jean slim noir, mes bottines à talons claquent sur le sol, bien que l'on les entende pas à cause du bruit ambiant. Je porte une veste de costard et une chemise blanche légèrement ouverte. Je m'assois sur un tabouret du bar, demandant un whisky sec que j'engloutis sans soucis pour en demander un autre. Du coin de l'oeil, je sais qu'il est là. Sevchenko. Il connait la vraie Adaleen. Je tente de l'éviter depuis que l'on s'est "retrouvé". Mais ce soit, je n'ai pas envie d'éviter qui que ce soit à part boire un verre et me poser après cette rude journée « t'as l'intention de me reluquer comme ça toute la soirée ? » lance je à Sev' en tournant ma tête verre lui tandis qu'une main joue avec le verre d'alcool
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 253
Date d'inscription : 22/07/2018
Rang : Commandant
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Re: Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev') Sam 13 Oct - 23:06

Assit au bar, le serveur n'avait même pas eu besoin de demander au Commandant ce qu'il désirait boire. C'était un habitué. Depuis le temps qu'il vient pour se noyer dans l'alcool, le barman connait les habitudes du jeune homme. En général, il commence toujours par une bière, c'est pour ça qu'il lui avait apporté la bouteille déjà décapsulé et bien fraiche. Ça c'est du service ! Ce n'est pas partout que vous pourrez voir ça. Sev le remercia chaleureusement, ce type, c'est presque devenu son pote. A force de trainer ici, il a réussi à créer une sorte de lien, une sorte d'amitié et c'est pas plus mal. Les soldats, il évite de trop s'approcher d'eux. Ce n'est pas qu'il ne les aime pas, mais il est leur supérieur et il va au combat avec eux. S'accrocher un peu trop aux collègues, il sait ce que ça fait quand on les perd. Ceci ne veut pas dire qu'il ne ressentira rien s'il arrive un malheur à l'un d'eux. Disons juste que ça sera un peu moins pénible que la dernière fois. Tant pis si certain le trouve froid, mais il comprend à présent pourquoi ses supérieurs gardes toujours une sorte de distance. Alors, avoir un barman comme ami, ça ne peut pas lui faire de mal.

Plongé dans sa bouteille de verre, il remarqua un peu après que Adaleen était là elle aussi. Dernièrement, il la trouvait différente. Ceci peut être une impression, il ne peut pas dire qu'il la connaissait parfaitement. Mais, elle semble plus sûre d'elle et confiante. C'est difficile à dire. Sans le vouloir, son regarde resta fixé sur elle, alors qu'il pensait à ce qu'il savait d'elle, c'est à dire très peu de choses. La voix de la jeune femme le sortit de ses rêvasseries et voilà qu'il va passer pour un connard qui reluque... C'était vraiment pas le cas. "Qu'est-ce que tu veux, j'suis un homme !" décide t-il de répondre avec humour, plutôt que d’étaler ses doutes en public. Le barman émit un petit rire amusé, il sait que Sevchenko est un véritable dragueur et rare sont les femmes qui lui résiste. Il faut croire que sa belle gueule et sa renommé attire. Ce n'est pas pour lui déplaire, mais il aimerait ne pas être ce putain d'héros de Vega. C'est horrible d'être nommé ainsi en sachant que tout le monde oublie derrière ce titre les morts qui sont tombés au combat pour finalement pas grand chose. Comme si être le seul survivant pouvait faire de vous un héros. Putain de politicien de merde. "Ça fait un moment qu'on t'a pas vu dans le coin !" lance t-il depuis son siège. Ce n'était qu'une remarque, rien de bien méchant, mais il était assez curieux de savoir ce qu'elle avait fait pendant tout ce temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev') Lun 15 Oct - 12:54



« Une balle n'a pas d'yeux quand il s'agit de tuer sa cible »
me faire passer pour Ada n'est pas une chose bien aisée, d'autant plus qu'elle me ressemblait énormément quand j'étais au Paradis. Et puis, j'ai pas envie de rester faible toute ma vie, même si en l'occurrence je le suis plus ou moins. Je suis plus fragile qu'un ange qui me peut me terrasser en un rien de temps, mais je suis beaucoup plus forte qu'un humain. Complexe n'est-ce pas ? Oui. J'aimerais retrouver mes ailes, sans ailes, je me sens nue et plus vulnérable, car j'aimerais en toute sincérité pouvoir protéger les humains de Gabriel et ses foutus partisans.

Regardant mon verre, je sens un regard posé sur moi. Je tourne ma tête et un sourire en coin se forme. Me moquant de Sev', je me redresse légèrement, pose mon coude sur le comptoir et ma tête sur la paume de ma main. Ainsi donc il n'avait pas encore remarqué que c'est MOI qui foirait ses quelques missions. Car oui, on se retrouve souvent sur le terrain et je me cache ou use de mes capacités pour qu'il ne fasse pas attention qu'il s'agit de ... bah de moi. « Et pas n'importe lequel à ce qu'on raconte » lâche je amusée en lui adressant un clin d'oeil, tout en me redressant pour engloutir le reste de mon verre et en redemander un autre. Je récupère mon troisième verre pour m'approcher de lui, je tiens très bien l'alcool même si on peut penser le contraire. Je finis par m'asseoir à ses côtés.

Sev' me perturbe, il est intriguant. Certes, c'est un humain incroyablement sexy et charismatique, mais il y a quelque chose qui me rend perplexe. Il est vrai qu'il aime jouer de sa renommé par moment avec les filles, mais il cache quelque chose. Je le saurais, j'en suis certaine. Je pourrais même le savoir maintenant en le surplombant de mon "charisme", donc mes pouvoirs, en le poussant à me raconter ses plus noirs secrets, mais je n'ai pas envie d'alerter qui que ce soit. J'utilise mes dons qu'en cas de légitime défense ou en combat.

Je souris à sa remarque et porte mon attention sur le verre. Je me concentre sur la mémoire d'Ada. Je lève ma tête, cette femme est triste, j'aimerais lui montrer que la vie peut être tout sauf triste. Elle est mon contraire. J'ai été plus fragile que le reste de ma famille, mais je ne voulais pas sombrer. J'aurais pu suivre Gabriel, mais j'ai eu le courage de lui montrer mes convictions et que ce qu'il faisait était mal. Résultat des courses : c'est mauvais de se frotter à un archange quand on est rien à côté de lui.

Je reporte mon attention sur le soldat « faut dire que j'passe jamais plus d'une heure dans cet endroit Sev', tu le sais bien » fis je. Adaleen avait pour habitude de venir ici, boire une bière et partir aux bras d'un ou plusieurs hommes en espérant avoir une nuit fructueuse ... souvent elle était rouée de coups. Je regarde par dessus mon épaule. Certains hommes me connaissent par le passé d'Ada, ils aimeraient réitérer l'expérience. D'autres, on tentait de me sauter ... sauf que je les ai fait "danser". Ils sont repartis avec quelques cotes et bras cassé, ainsi que des dents en moins « Comment se passent tes missions ? Toujours un héros de guerre ? » demande je en posant une fois encore mon coude sur la table et ma tête sur la paume, le regardant avec un sourire bienveillant
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Bewilderment of Heart
avatar
Messages : 253
Date d'inscription : 22/07/2018
Rang : Commandant
Bewilderment of Heart
MessageSujet: Re: Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev') Mar 16 Oct - 20:47

Le commentaire d'Ada ne manqua pas de lui arraché un sourire amusé qui affichait également sa fierté. Lui ne pas être n'importe quel homme... Ça veut dire que sa réputation n'est plus à faire. Un tas de jeune femme ont déjà succombé à son charme juste pour une nuit où plusieurs. Mais notre prince n'est pas vraiment charmant, s'attacher à une femme n'est pas une chose qu'il a l'habitude de faire. En fait, ça doit être sa vie dangereuse, le fait de partir en mission, d'avoir frôlé la mort. Est-ce qu'il pourrait infliger ça à une femme ? Lui imposer cette peur chaque fois qu'il doit aller se battre ? Ce n'est clairement pas une vie. Et il faut aussi ajouter qu'il ne pense pas être prêt pour partager la vie de quelqu'un. Le sentimentalisme c'est pas vraiment son truc. Il préfère de loin être seul et pouvoir prendre du plaisir de temps à autre quand il voit une femme qui lui plait. "Ah bon ! Et qu'est-ce qu'on raconte sur moi ?" demande t-il avec une certaine curiosité. C'est toujours bien d'être au courant des rumeurs.

La jeune femme fit remarquer qu'elle ne passait jamais vraiment longtemps ici. C'est vrai, il ne l'a que rarement croisé. Sev peut rester des heures et des heures assit au bar à siroter une boisson, le tout seul, juste à papoter avec le barman ou avec les collègues de passage. A sa question, il haussa les épaules tout en reprenant une gorgée de sa bière. "Héros de guerre". C'est bien un terme qui ne lui plait pas. Ce titre lui a été donné uniquement car il est le seul à avoir survécu. Une sorte de symbole d'espoir pour montrer au peuple que même dans les pires moments il peut y avoir de l'espoir. Si ça c'est pas du foutage de gueule. Sur une unité complète voir qu'un homme revenir. Chaque jour il se demande pourquoi. Chaque jour, il se dit qu'il aurait dû crever comme les autres soldats et les civils qu'il protégeait. Mais non, un mystérieux hasard, la chance, le karma ou la destinée à fait qu'il n'est pas mort. "J'suis pas un héros !" clame t-il en espérant qu'un jour quelqu'un arrête de lui coller cette étiquette à la peau. "C'est juste un titre à la con que les politiciens m'ont donné pour faire oublier l'horreur... Un putain de ramassis de connerie tout ça !" souligne t-il sur un ton grincheux. Ça l'agace, ça l'énerve même. Certain pourrait aimer être un héros, mais pas lui. Si au moins c'était mérité, mais là, il n'a sauvé personne. "Le boulot ça se passe. Faut bien continuer de risquer sa vie pour nous garder en vie ! Si c'est pas ironique tout ça !" finit-il par dire en finissant sa bière. Puis, il se leva de son tabouret pour s'asseoir sur celui qui était libre à coté de la jeune femme. C'est tout de même plus facile de parler quand on est à coté l'un de l'autre que séparé de plusieurs mètres. "T'as changé quelque chose ? T'as l'air... hum je sais pas plus sur de toi ?" observe t-il en plissant légèrement les yeux. C'est pas que la demoiselle n'était pas du genre à parler, mais elle a toujours été discrète et il ne lui semble pas avoir eu une conversation aussi longue par le passé avec elle. C'était souvent des "bonjour, comment ça va" avant qu'elle ne quitte les lieux le plus souvent accompagné. "Hum... t'as fait un truc à tes cheveux ?" Oui ça devait être ça, il suffit que les femmes changent un truc chez elle et hop c'est comme si elle changeait du tout au tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev')

Revenir en haut Aller en bas
 

Une balle n'a pas d'yeux, quand il s'agit de tuer sa cible (Sev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les étoiles brillent, mais pas autant que mes yeux quand je te vois.
» 06. Rolling in the deep.
» T'écrire est souvent plus facile que te parler ♪ ♦ Lisabeth & Lilieth
» Qui a besoin d'yeux quand on a une bouche?
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dominion :la légion des anges :: Livre de la Genèse :: La ville de Véga :: Les bars pour V1-